La Fête aux livres à Chanxhe a attiré 2800 visiteurs

La Fête aux livres à Chanxhe a attiré 2800 visiteurs (1)
3 images
La Fête aux livres à Chanxhe a attiré 2800 visiteurs (1) - © Anne Poncelet

Depuis 20 ans, le petit village de Chanxhe, près de Comblain, fait la Fête aux livres. Ce week-end n'a pas dérogé à la tradition.

Comme à chaque fois, la rue principale du village est transformée en un grand piétonnier. De chaque côté, des échoppes, avec un seul article à vendre: des bouquins.

Des neufs, des cramoisis, des livres d'histoire, de cuisine, des polars, des romans, de la science fiction... Les amateurs s'y sont pressés tout le week-end. Passionnés, collectionneurs, ou simple lecteurs.

Sur place, nous avons rencontré cette dame, une liste à la main: "Je sais plus ou moins ce que je veux. Je viens tous les ans ici mais je fais régulièrement les foires. Ce qui me plaît, c'est le plaisir de chiner déjà, et puis vous avez la chance aussi quand vous lisez beaucoup de trouver des livres assez bon marché dans un état parfait. C'est fort intéressant".

"Moi je cherche plutôt des livres concernant l'histoire militaire belge entre 14 et 40. Et j'ai trouvé". "D'abord je cherche des livres. Ensuite des souvenirs parce que ma famille était de Chanxhe. Et enfin le plaisir de partager, d'échanger, de se retrouver. En général, je repars avec 5 à 10 livres".

On dit bien Foire aux livres, et non brocante, car essayez de dire que c'est une brocante et on vous fera gentiment la leçon. Claude et sa femme sont des habitués: "C'est un rendez-vous annuel incontournable pratiquement. C'est la Fête du livre et non une brocante parce qu'à une brocante, les gens croient que tout est pratiquement gratuit ou presque offert. Ici, ce n'est pas le cas. Il y a un énorme choix qui attire énormément de monde pour le livre uniquement. D'ailleurs, on vend ici des choses qu'on ne vend nul part ailleurs parce que le public est très diversifié".

2800 personnes sont venues cette année, une bonne cuvée donc. Mais selon les exposants, les visiteurs ont moins dépensé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK