La Fabrique Nationale double le dividende qu'elle verse à la Région Wallonne

L'un des projets en cours de développement, à Herstal, un robot de combat, en collaboration avec une firme estonienne
L'un des projets en cours de développement, à Herstal, un robot de combat, en collaboration avec une firme estonienne - © Tous droits réservés

L’entreprise herstalienne se porte à merveille, merci pour elle.

Elle a réuni l’assemblée générale de ses actionnaires, ce mardi, pour approuver les comptes de l’exercice 2018. Une formalité : la FN appartient en totalité à la région wallonne. Elle a gagné une soixantaine de millions, l’an dernier. Avec un chiffre d’affaires en hausse, principalement dans la branche de défense, c’est-à-dire militaire, qui représente les deuxtiers de l’activité. Le reste, ce sont les armes de chasse et de tir. Le communiqué officiel du groupe parle de progression, de modernisation, d’internationalisation, d’innovation et se plaît à souligner ses nombreuses contributions sociétales, entrepreneuriales et culturelles. Le dividende a été fixé à vingt millions. C’est deux fois plus que la somme versée pour chacune des trois années précédentes.

L’un des derniers projets en date, c’est une sorte de drone terrestre, présenté voici quelques mois. C’est un robot de combat conçu par une firme estonienne, et doté d’un poste de tir télécommandé, qui peut s’équiper de divers calibres de mitraillettes FN, et qui semble séduire plusieurs armées européennes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK