La direction d'Electrabel a reçu une délégation anti-nucléaire à Tihange

Quelques opposants allemands, hollandais ou belges ont été reçus, ce dimanche matin, à la centrale nucléaire de Tihange. C'est l'une des suite de la longue chaîne humaine qui, en juin dernier, a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de personnes, inquiètes de la perspective d'une prolongation des plus vieilles unités d'Electrabel.

Ce militants sont venus avec une dizaine de questions techniques très précises, mais ils n'ont guère apprécié les réponses: les documents demandés seraient éventuellement consultables par des scientifiques qui s'engageraient à ne rien divulguer de ce qu'ils pourraient apprendre. Les porte-paroles se sont donc montrés particulièrement désappointés, devant ce qu'ils qualifient de manque total de transparence.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK