La Dentisterie de Liège ne sera pas reprise sur la liste de sauvegarde

La Dentisterie de Liège
La Dentisterie de Liège - © RTBF

La Dentisterie de Liège ne sera pas classée. En février dernier, suite au permis de démolition octroyé par la ville de Liège, René Collin, le Ministre wallon du Patrimoine, s'était engagé auprès d'une délégation du Comité de Sauvegarde de la Dentisterie de Bavière à faire analyser, par l'Agence Wallonne du Patrimoine (AWAP), l'opportunité d'un classement de ce bâtiment. Selon les résultats de cette analyse, la Dentisterie ne répond pas aux critères et intérêts qui président à un classement explique René Collin : "ll y a eu en 1985, le rehaussement de deux étages qui ont rompu l’équilibre de ce bâtiment inauguré en 1946 et qui au départ, présentait des caractéristiques très spécifiques. Ce qui s’est aussi passé, c’est que la Dentisterie est à l’abandon depuis 2001. On imagine un peu comment le bâtiment a souffert avec des équipements châssis, portes, fenêtres et ascenseurs qui ont été détruits. Il y a aussi de l’amiante dans ce bâtiment. Ça seraient évidemment des budgets colossaux qui devraient être mobilisés. Une autre difficulté, il n’y a pas de réaffectation envisagée à travers un projet concret. Donc, l’AWAP m’indique vraiment que nous ne sommes plus dans les critères et les intérêts qui doivent présider à un classement. Malheureusement pour toutes celles et ceux qui y sont attachés, elle devra finalement être détruite comme la ville de Liège l’a envisagée."

Les travaux de désamiantage de la Dentisterie sont désormais achevés. Le démontage des parties intérieures du bâtiment a débuté ce lundi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK