La défense d'Alain Mathot réclame un acquittement "dans les grandes largeurs"

La Défense d’Alain Mathot réclame un acquittement "dans les grandes largeurs"
La Défense d’Alain Mathot réclame un acquittement "dans les grandes largeurs" - © BRUNO FAHY - BELGA

"Est-ce de cette manière que vous voudriez être jugés?", c’est une question de Jean-Philippe Mayence, avocat d’Alain Mathot, question adressée aux trois magistrats du procès Intradel. Question qui ponctue le long énoncé des défauts d’objectivité, des déloyautés, des partialités qui ont émaillé l’instruction judiciaire. Mais avant de plaider l’irrecevabilité des poursuites, la défense s’est ingéniée à décrédibiliser Philippe Leroy, l’ancien patron du groupe Innova, qui a construit l’incinérateur à ordures, et qui affirme qu’il a remis trois quarts de millions à l’ex député bourgmestre sérésien.

Et ce jeudi, une nouvelle pièce est apparue dans le dossier: ce sont deux cartons de documents qui proviennent d’une enquête menée par le parquet de Nanterre, en région parisienne.

Il en résulte que Philippe Leroy a utilisé tout un système de fausses factures, émises par des sociétés irlandaise et serbe, pour empocher plus de trois millions de prétendus dessous de table pour décrocher des contrats. Précisément la thèse d’Alain Mathot: à l’en croire, Philippe Leroy l’aurait incriminé pour masquer des rétro commissions qu’il aurait cachées à des employeurs. 

L’audience a été suspendue pour une pause de midi, et devrait durer plusieurs heures encore.

Alain Mathot: rattrapé par l'affaire Intradel (archives JT 01/07/2018)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK