La décolonisation, à l'ordre du jour du conseil communal de Liège

La stèle d'hommage aux coloniaux, à l'hôtel de ville, désormais "contextualisée"
La stèle d'hommage aux coloniaux, à l'hôtel de ville, désormais "contextualisée" - © Michel Gretry

Depuis plusieurs mois, une stèle en hommage aux "coloniaux morts pour la civilisation", dans la salle des pas perdus de l’hôtel de ville, suscite des débats. Depuis février, elle est complétée par un texte de contextualisation. Elle a une nouvelle fois alimenté des discussions, au conseil communal de ce lundi. La conseillère socialiste Marie-Jeanne Omari, la première élue d’origine subsaharienne, a interpellé le bourgmestre : "Pensez-vous que ce soit suffisant ? " Pour les verts ardents, la cheffe de groupe Caroline Saal a surenchéri, et qualifié cette plaquette de "perte de temps". Et de demander un inventaire des traces du passé congolais dans l’espace public de la ville, ce qu’une commission d’historiens et d’experts pourrait prochainement être amenée à réaliser.

Bientôt une "place Patrice-Lumumba"

Pour éviter que l'évocation de la présence belge sur le continent africain n'oscille "entre occultation et  glorification, les pétébistes sont revenus avec une ancienne demande, à savoir donner le nom de Lumumba à une place ou une rue de Liège, une demande devenue prioritaire en fonction de l’actualité récente. L’échevine Elisabeth Fraipont a indiqué que la chose a été envisagée à la fin de la législature précédente. Mais les travaux des diverses commissions de toponymie sont lents, et n’ont pas permis d’aboutir en temps utile. Mais le point devrait être à nouveau inscrit à l’ordre du jour, même si la priorité actuelle consiste plutôt à accentuer la présence de femmes dans les dénominations de voiries. D’où une réplique de Caroline Saal : "Il est possible de trouver des femmes qui se sont illustrées dans la lutte de libération nationale, comme Muilu Marie Kiawanga". C’est l’épouse du prophète guérisseur Simon Kimbangu, qui a fondé une église qui compte encore plusieurs millions de fidèles, et une communauté en région liégeoise. Le bourgmestre Demeyer a préféré se contenter d’un commentaire laconique :" Il y aura une rue ou une place Lumumba prochainement, mais il faut d’abord trouver un bel endroit."

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK