La décision de tenir ou non la foire d'octobre, pas avant dix jours

Le spectre de la pandémie à la foire d'octobre continue de hanter les bourgmestre et échevins de Liège
Le spectre de la pandémie à la foire d'octobre continue de hanter les bourgmestre et échevins de Liège - © Michel Gretry

Le bourgmestre Demeyer avait annoncé une décision pour la mi-septembre : il vient de la reporter au dernier vendredi du mois. Les forains ne savent donc toujours pas s’ils vont pouvoir monter les manèges. C’est vraisemblablement l’évolution des dernières statistiques de la pandémie, sous l’influence des derniers retours de vacances et de la rentrée des classes, qui dicte cette grrrrande prudence. Si une autorisation est donnée à la tenue de cet événement, il faut d'évidence trouver les mesures adéquates, ni trop, ni trop peu, pour limiter les risques de contagions.

La ville a récemment posé un geste : les forains, qui, habituellement, doivent payer un acompte sur la location de leur emplacement, ne doivent pas débourser le moindre centime avant d’avoir pu engranger quelques rentrées financières.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK