La CSC poursuit le blocage de la Fabrique Nationale

Les affiliés du syndicat chrétien ont décidé, ce lundi matin, de poursuivre leur mouvement de grève entamé vendredi, jusqu’à une nouvelle assemblée, ce mardi. C’est un incident dans un atelier montage et de finition qui a mis le feu aux poudres.

Une vive altercation a opposé un délégué CSC à ses collègues, qu’il a accusés de sabotage, et qu’il a physiquement menacés. Une dizaine d'entre eux sont allés immédiatement alerter le service social. La FGTB, au nom de la sécurité, a exigé que l’intéressé soit déplacé à un poste où il n’aurait pas accès à des armes.

Ce que la direction, après un premier arrêt de travail, a fini par organiser: en pareille circonstance, ce type de mise à l'écart est apparemment une règle dans l'entreprise herstalienne.

Mais ce sont alors les membres de la CSC qui se sont croisés les bras, parce qu’ils considèrent que leur représentant est empêché d’exercer son mandat. De grève en grève, l'usine est à présent fermée depuis quasiment une semaine.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK