La Cour d'Appel confirme largement le jugement Intradel

Ce lundi, la sixième chambre de la Cour d'Appel de Liège a largement confirmé le jugement de première instance dans le dossier Intradel.

Les sanctions sont cependant fortement allégées pour les prévenus. Le " corrupteur " Philippe Leroy voit sa condamnation réduite de trois à deux ans. L’homme d’affaires Leon Deferm, "l’ami de la famille Mathot", obtient un sursis total pour sa peine d’un an de prison, au lieu d'un sursis partiel sur dix-huit mois. Concrètement, il échappe donc à neuf mois ferme. Il est d'ailleurs acquitté de trente-six des trente-sept chefs d'inculpation dont il a eu à répondre. Il ne reste "que" la corruption... Il peut se montrer satisfait, même si, dans son cas, la prescription aurait été acquise en septembre.

Le lobbyiste Dominique Cerutti, pour sa part, est complètement blanchi.Il a toujours affirmé qu’il a réellement travaillé, beaucoup, sur le dossier de l’incinérateur, et que l’argent qu’il a perçu n’a rien de corruptif, et qu'il n'est pas non plus un escroc. 

 

Les confiscations sont  également allégées. Plusieurs protagonistes n'ont pas caché leur intention de se pourvoir en cassation. Il est prématuré, à ce stade, de voir si cet arrêt peut ou non influencer, et dans quel sens, les poursuites à l'encontre d'Alain Mathot, dont le procureur du roi a annoncé la reprise imminente. 

Archives : Journal télévisé 05/12/2017

En 2017, le procès s'ouvrait en première instance, devant le tribunal correctionnel de Liège.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK