La commune de Chaudfontaine s'oppose au lotissement du Ry-Ponet

Un demi millier de logements sur les hauteurs chênéennes....
Un demi millier de logements sur les hauteurs chênéennes.... - © Tous droits réservés

L'enquête publique sur le projet du promoteur Neufcour de construire plus de cinq cents logements sur un domaine d'une trentaine d'hectares,  suscite toujours de vives réticences. Plusieurs élus de diverses municipalités, de diverses formations politiques, annoncent pour le mois de septembre un projet de délibération, concerté, pour protéger le site du Ry-Ponet, au plan de secteur, au titre de "parc urbain".

Mais c'est de l'administration communale de Chaudfontaine que provient une opposition plutôt inattendue. La localité est consultée, parce que deux parcelles se trouvent sur son territoire. C'est donc marginal. Mais c'est sous l'angle de la mobilité que le dossier a été examiné, là-bas.

Les plans du lotissement prévoient de créer une voirie d'accès qui doit couper l'une des pistes  cyclables du réseau à voies lentes. Ce n'est pas interdit, mais il faut alors, en compensation, supprimer, à un autre endroit, une autre "coupure" du Ravel. La compagnie Neufcourt, dans ce cadre, a prévu de mettre l'une des chaussées du voisinage en cul-de-sac. Ce qui risque alors de détourner le trafic automobile vers une rue étroite, qui serait rapidement saturée. D'où un avis défavorable.

Ce n'est qu'un avis. Il n'est pas obligatoire. Mais il illustre les difficultés que pose le gigantisme du projet....

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK