Pas assez de logements sociaux à Chaudfontaine: la commune risque de perdre des subsides

La commune de Chaudfontaine en fait-elle assez en faveur de sa population la plus défavorisée? (photo d'illustration: l'administration communale de Chaudfontaine).
La commune de Chaudfontaine en fait-elle assez en faveur de sa population la plus défavorisée? (photo d'illustration: l'administration communale de Chaudfontaine). - © Google maps

La commune de Chaudfontaine en fait-elle assez en faveur de sa population la plus défavorisée? "Non", selon les nouveaux critères que s'apprête à adopter la Région wallonne. Des critères déterminants pour l'octroi de subsides. En réaction, le conseil communal de Chaudfontaine vient de voter une motion et de la transmettre au ministre de tutelle afin qu'il "revoit sa copie" et modifie donc son projet de décret.

L'échevin libéral Philippe Labalue en est bien conscient: si elle est votée telle quelle, cette réforme des plans de cohésion sociale privera la commune de Chaudfontaine de l'aide financière wallonne: "A Chaudfontaine, nous sommes à 3,6%, donc nous n'arriverons pas à avoir 150 logements en plus sur une année. Le deuxième critère, c'est le revenu moyen par habitant de la commune qui doit être inférieur au revenu moyen par habitant de l'ensemble de la Région wallonne. Nous sommes plus ou moins 6000 euros au-dessus de la moyenne, ce qui fait que c'est impossible. Nous n'allons pas demander à toute la commune de se serrer la ceinture pour rentrer dans les critères d'éligibilité d'ici un an".

Selon Philippe Labalue, l'échevin des Affaires sociales de Chaudfontaine, la commune va ainsi perdre par an 45 000 euros de subsides wallons. La motion du conseil communal a été votée à l'unanimité, y compris donc par l'opposition PS/cdH, les deux partis qui soutiennent pourtant cette réforme des plans de cohésion sociale au sein de la majorité wallonne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir