La centrale hydroélectrique de Coo va augmenter sa capacité

La centrale hydroélectrique de Coo va s’agrandir de manière importante. Plus précisément, elle va agrandir sa capacité de production et de stockage.

La centrale de Coo est un des maillons essentiels du réseau électrique belge. C’est elle qui permet de produire l’électricité nécessaire à la relance de la centrale nucléaire de Tihange en cas de black-out, et donc de relancer l’alimentation électrique du pays. Elle joue aussi le rôle de batterie géante pour lisser la production électrique.

Son principe de fonctionnement : l’eau accumulée dans deux grands bassins situés au sommet d’une colline est relâchée et descend dans les turbines de la centrale, avant d’aboutir dans un bassin inférieur. Elle est ensuite pompée dans ce bassin pour se remplir les bassins supérieurs. Cela permet une production à la demande. Et c’est justement sur ce processus que portent les travaux.

3 images
La digue du bassin supérieur va être élevée de 2,5 mètres © RTBF - Olivier Thunus

Pour augmenter la capacité de la centrale, c’est celle de ses bassins qui va être agrandie : " On va augmenter la capacité de stockage d’eau. Dans le bassin inférieur, nous sommes en train d’excaver 150.000 m³ de terre. Au niveau du bassin supérieur, nous allons augmenter de 2,5 mètres la capacité de stockage des digues ", explique Gilles Hardy, chef de projet chez Engie.

Cette augmentation de capacité rendra aussi possible une augmentation de la production d’énergie renouvelable dans le pays : " Si la capacité de stockage dans le réseau électrique belge est accrue, nous pourrons aussi avoir plus de production renouvelable à l’avenir. Nous allons pouvoir stocker 450 MégaWatts / heure de plus. Ça correspond à la consommation annuelle d’environ 150 familles, mais ici c’est toutes les 6 heures que nous pourrons renouveler ce volume ", détaille Cédric Osterrieth, directeur général des activités de production classique d’Engie.

3 images
La ministre fédérale de l'Energie, Tinne Van der Straeten, est venue se faire expliquer les travaux sur place © RTBF - Olivier Thunus

Le rôle de la centrale de Coo est notamment d’équilibrer la production électrique belge, et en cela, elle a un rôle crucial : " Une énergie à 100 pc renouvelable, ça veut dire beaucoup de flexibilité parce qu’il y a beaucoup de vent et de soleil, et à ce moment-là il faut équilibrer. Ça, cette installation peut le faire. C’est en fait une grande batterie ", confirme Tinne Van der Straeten, ministre fédérale de l’Energie.

Les travaux devraient être terminés à l’horizon 2023 pour les bassins et 2025 pour le remplacement des turbines. Ils coûteront 67 millions d’euros.

Sujet JT du 11/05/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK