La basilique de Cointe a changé de propriétaire

L’édifice est à vendre depuis des temps immémoriaux. Ce n’est pas encore le rachat par le promoteur dans le cadre d’une reconversion, mais c’est peut-être une étape importante pour la "basilique" du Sacré-Coeur. Jusqu’ici propriété d’une association de bénévoles essentiellement animés de préoccupations paroissiale, le bâtiment a été cédé gracieusement à une fondation créée voici quatre ans par l’évêque.

Elle est composée des autorités épiscopales, qui se sont entourées d’une commission technique, composée de trois personnes au passé professionnel d’ingénieur. L’objectif, c’est de donner un coup d’accélérateur à ce dossier qui traîne. A très bref délai, "dans les prochaines semaines", un appel à projet devrait être lancé, non pas dans l’esprit d’une cession à n’importe quel prix, mais pour voir comment concilier les attentes des autorités communales, des riverains du quartier, de l’administration du patrimoine, et de l’église catholique, qui souhaite le maintien sur le site d’une chapelle, mais également la transformation du chœur en un espace de mémoire interconvictionnel, interconfessionnel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK