La baisse des tarifs de roaming, un soulagement pour la facture des frontaliers

Les frais d'itinérance appliqués lors de l'utilisation d'un téléphone portable sont en baisse depuis ce samedi. 

Le plafond est désormais de 5 cents la minute par appel passé, 2 cents par SMS envoyé et 5 cents par mégabit de données mobiles, hors TVA. Il s'agit de nouveaux tarifs imposés par la commission européenne aux opérateurs. Des prix divisés par quatre environ pour les appels et les données, par trois pour les SMS. Dès 2017, les tarifs roaming devraient même avoir complètement disparus.

Une bonne nouvelle pour ceux qui voyagent à l'étranger, mais aussi ceux qui habitent les régions frontalières. C'est le cas notamment le long de la frontière allemande et néerlandaise en province de Liège. Dans la commune de Fourons, nombreux sont les habitants qui doivent bloquer leur GSM pour éviter la recherche automatique d'un opérateur. Cela afin d'éviter qu'ils ne basculent sur un opérateur étranger. En contrepartie, ils se trouvent régulièrement dans des zones non couvertes par le réseau. Dans le village de Teuven, tous les habitants doivent obligatoirement passer par le même opérateur s'ils veulent avoir une chance de ne pas basculer directement sur le réseau GSM néerlandais.

Cette annonce d'une baisse des tarifs de roaming constitue donc une très bonne nouvelle pour eux. Car ce passage incessant sur des réseaux étrangers apporte souvent un supplément de 10 à 15% sur leur facture de téléphonie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK