L'usine ESB, l'aciérie électrique de Seraing, en vente par lots sur internet

L'usine ESB, l'aciérie électrique de Seraing, en vente par lots sur internet
L'usine ESB, l'aciérie électrique de Seraing, en vente par lots sur internet - © RTBF

Faute d'avoir trouvé un repreneur pour l'aciérie électrique de Seraing (ESB), dont la faillite a été prononcée en avril dernier, les curateurs ont décidé de démanteler l'outil et de le vendre par lots via un site de vente en ligne, a annoncé mercredi Laurent Stas de Richelle à l'agence Belga, confirmant une information du journal L'Echo.

Les curateurs s'étaient donné, après la faillite, trois à quatre mois pour tenter de trouver, avec l'aide d'experts, un repreneur pour l'aciérie électrique ou à tout le moins un candidat intéressé par le site mais spécialisé dans un secteur assez semblable.

Aucune de ces deux pistes n'a pu aboutir et les curateurs ont décidé de vendre par lots l'outil "et nous avons fait appel à une société spécialisée dans la vente en ligne et à laquelle nous avons déjà eu recours par le passé. C'est le meilleur moyen de toucher le plus grand nombre", explique Me Stas de Richelle.

Une vente aux enchères

Une première visite s'est déroulée le 23 novembre dernier et une seconde le sera ce 2 décembre entre 10h et 13h30. Les offres doivent quant à elles être rentrées pour le 6 décembre, selon le principe des enchères qui concerne également la coulée continue et le four à arc électrique de l'entreprise sérésienne.

Le fruit de la vente permettra aux curateurs d'éponger une partie du passif social de l'entreprise, estimé entre 5 et 7 millions d'euros, et donc des salaires des travailleurs.

ESB avait été sauvée de la faillite fin décembre 2014 par un holding financier luxembourgeois qui n'a pu mettre en place son plan industriel trop ambitieux faute de moyens financiers, plongeant il y a quelques mois une centaine de familles dans les difficultés.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK