L'Université de Liège recherche des retraités prêts à participer à une étude sur la sieste

Un scanner de leur cerveau attend notamment les volontaires
2 images
Un scanner de leur cerveau attend notamment les volontaires - © RTBF - Martial Giot

Le laboratoire du sommeil et de chronobiologie de l’Université de Liège est à la recherche de volontaires pour une étude sur la sieste.

La croyance commune attribue surtout des effets bénéfiques à la sieste. Mais quels sont ses impacts réels sur la qualité du sommeil nocturne et sur le vieillissement cognitif et cérébral ?

Christina Schmidt est la chercheuse responsable de l’étude : "On recherche des personnes à la retraite, donc à partir de 60 ou de 65 ans, des hommes et des femmes, et en très bonne santé. La sieste peut être bonne dans certains contextes. Mais elle peut probablement ne pas être bonne dans d’autres contextes, notamment si on la fait de façon chronique, donc tous les jours, si on fait des siestes très longues et si on les fait en fin de journée. Ces siestes-là peuvent probablement affecter la qualité du sommeil de la nuit et être moins bénéfiques que ce qu’on pense. Comme on est intéressés par la caractérisation du lien entre le sommeil et la cognition et le cerveau, il faut s’attendre à passer une IRM qui permet de faire des images de votre cerveau en action. Il faut aussi s’attendre à venir passer un séjour au laboratoire d’évaluer votre sommeil." Ce séjour dure 64 heures. Il faut ensuite compter avec un suivi d’un an, à raison d’un rendez-vous par mois.

L’étude est en cours depuis 2018. Il faut encore une septantaine de volontaires. La participation est rémunérée. "On est à la moitié de l’étude. Là on est à la recherche de personnes qui permettent de compléter notre échantillon, pour avoir des résultats d’ici un an et demi.", explique Christina Schmidt.

Si vous avez le profil requis et que vous avez envie de faire avancer la science, vous pouvez consulter le site consacré à ce projet baptisé COGNAP (www.cognap.uliege.be) ou appeler le 04/366.29.89.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK