L'Université de Liège rassure après la découverte d'un chat atteint du coronavirus

Un chat a été contaminé par sa maîtresse mais le contraire n'est pas possible, rassure l'Université de Liège.
Un chat a été contaminé par sa maîtresse mais le contraire n'est pas possible, rassure l'Université de Liège. - © vasiliki - Getty Image

C’est le premier cas du genre dans le monde. Un chat a contracté le coronavirus. Et c’est dans les laboratoires de l’Université de Liege que ce cas a été confirmé.

L’animal présentait des symptômes sévères : diarrhée, vomissements, difficultés à respirer.

Selon l’équipe à l’origine de cette découverte, c’est la maîtresse de l’animal, infectée par le covid19, qui aurait transmis le virus. Le chat s’est complètement rétabli mais l’équipe de l’Université de Liège veut en savoir plus. Elle mène des tests sur d’autres chats et chiens pour tenter de comprendre comment un être humain a pu contaminer un animal.

Par contre, cette équipe est formelle : rien n’indique que l’inverse soit possible et que les animaux puissent transmettre le coronavirus aux humains : "Les chats aiment les humains, donc il y a de la promiscuité et on peut facilement imaginer que cette promiscuité est à l’origine du transfert du virus de la maîtresse vers son compagnon. Mais on n’a en aucun cas démontré que l’inverse pouvait être possible. La contagion du chat vers l’être humain est probablement infinitésimale", affirme le professeur Daniel Desmecht, de la faculté de médecine vétérinaire de l’Uliège.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pas de raison de paniquer ou de se séparer de son animal donc. Le SPF santé a d’ailleurs émis des recommandations pour les familles contaminées par le virus et qui possèdent un chat ou un chien : "Se maintenir le plus loin possible de la tête de l’animal, ramasser les crottes du chien et bien nettoyer la litière du chat. Et lorsqu’on apporte des soins à l’animal, après les soins avoir une bonne hygiène des mains, c’est-à-dire les nettoyer au savon comme on le répète sans cesse", détaille le professeur Etienne Thiry, de la même faculté.

Cela concerne donc les familles touchées par le virus. Pour les autres, il n’y a pas de précautions particulières, d’autant que ce cas est isolé.

JT du 28/03/20 - Chat contaminé à Liège