L'université de Liège interdit les conférences de Méditation Transcendantale

La mouvance Maharishi dans les locaux de l'ULg: "c'est bon pour une fois!"
La mouvance Maharishi dans les locaux de l'ULg: "c'est bon pour une fois!" - © Tous droits réservés

L'administrateur de l'ULg vient de prononcer une interdiction -partielle- des cours de méditation transcendantale  qui devaient se donner dans un auditoire de la faculté de philosophie et lettres. Une association externe, liée au mouvement Maharishi avait réservé une salle pour quatre soirées, quatre jeudis de juin, mais l'initiative a suscité des remous. "Difficile d'annuler la première séance, à la veille de la première date prévue, mais les autres sont supprimées", indique Laurent Despy.

La méditation transcendantale est considérée comme une secte, par des autorités françaises ou canadiennes, mais cette méthode d'éveil de la conscience, qui promet d'atteindre la lévitation, est tolérée dans d'autres pays.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir