L'ULiège réclame une nouvelle ligne de bus dans le cadre du Plan urbain de mobilité

BELGIUM LIEGE TEX STRIKE
BELGIUM LIEGE TEX STRIKE - © MICHEL KRAKOWSKI - BELGA

L'Université de Liège se prononce à son tour sur le Plan urbain de mobilité (PUM) et réclame, dans la perspective de la mise en service du tram en 2022, la création d'une nouvelle ligne de bus destinée à rejoindre le Sart-Tilman par la rive droite de la Meuse ainsi que la transformation de la ligne de bus existante 48 en ligne à "haut niveau de service", indique l'ULiège jeudi dans un communiqué.

Le PUM définit les actions qui pourraient être mises en œuvre d'ici 2030 en vue d'améliorer la mobilité dans l'agglomération liégeoise. Il doit désormais être validé par les 23 communes de l'arrondissement de Liège. Après le conseil communal de Liège lundi soir, c'est l'université liégeoise qui rend son avis.

Si l'ULiège reconnaît que des mesures ont déjà été prises au niveau du TEC pour améliorer la mobilité, comme l'instauration de nouveaux arrêts de bus et la création de la ligne 248 vers le parc scientifique, elle souhaite néanmoins, à court terme, que la ligne 48 soit transformée en ligne à haut niveau de service, notamment grâce à "du matériel roulant neuf de plus grande capacité de transport de passagers" et que la ligne 58 soit rétablie jusqu'au centre-ville dans l'attente de la mise en service du tram.

A moyen terme, ULiège insiste sur la nécessité de créer la ligne de bus 148, selon les critères d'une ligne à haut niveau de service, afin de rejoindre le Sart-Tilman par la rive droite de la Meuse (Longdoz). "Après la mise en service du tram, ce serait la seule ligne de bus reliant le centre de Liège au Sart-Tilman sans rupture de charge (NDLR: ligne à liaison directe). L'ULiège estime, par ailleurs, que le tram doit être établi sur l'entièreté du tracé envisagé, visant particulièrement le tronçon entre le pont de Seraing et le Standard de Liège afin de limiter les moyens de déplacement pour les usagers transitant par le pôle de Jemeppe.

En plus du corridor vélo prévu entre le centre de Liège et Neupré via le Sart-Tilman, l'ULiège demande aussi que soit réalisé un autre corridor vélo de manière à relier le CHU au RAVel de l'Ourthe via le boulevard de Colonster. Elle souhaite, en outre, que la vitesse soit limitée à 50 km/h dans la zone nord du campus du Sart-Tilman.

L'ULiège estime enfin qu'un parking de délestage vélo-bus à Boncelles doit être inscrit au PUM et qu'il convient de maintenir le projet de téléphérique.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK