L'opposition critique les nouvelles orientations budgétaires liégeoises

Début d'une double séance budgétaire et sociale, ces lundi et mardi, à l'hôtel de ville de Liège
Début d'une double séance budgétaire et sociale, ces lundi et mardi, à l'hôtel de ville de Liège - © Michel Gretry

"C'est la cata!" C'est par ces mots que Benoît Drèze, au nom des  démocrates humanistes, a commenté, au conseil communal de ce lundi, le premier cahier de modifications budgétaires de l'échevine libérale Christine Defraigne. Avant de poursuivre: "Quand vous étiez dans l'opposition, vous compariez les finances municipales au Titanic. Je dirai que vous maintenez le cap vers l'iceberg, mais en plus vous accélérez l'allure, à toute vapeur ! Les dépenses de dettes viennent d'augmenter de 6% en quatre mois."  Et de s'interroger sur le gonflement de l'une ou l'autre rentrée d'argent, comme la quote-part sur le précompte immobilier: une somme en forte hausse par rapport aux prévisions précédentes. Sur les indications de l'administration des contributions, ou des fonctionnaires de la ville ? 

Le PTB a une lecture moins technique, mais plus politique. Pour Sophie Lecron, "ce cahier de modification budgétaire, c'est une manière de gagner du temps; un nouveau plan de gestion se prépare pour septembre, et, avec la charge des pensions qui s'alourdit, tout le monde s'attend à des mesures de régression sociale que le personnel et les citoyens vont subir et qu'il s'agit surtout de ne pas dévoiler avant les élections du mois de mai..."  La cheffe de groupe se plait ensuite à souligner quelques promesses non tenues, comme la taxation des immeubles inoccupés.

Le groupe Vert Ardent parle d'une austérité qui ne dit pas son nom, et de demi-mesures: " Par rapport à votre récente déclaration de politique générale, c'est un budget sur pause. Et 2019 nous apparaît déjà comme une année perdue" indique Caroline Saal "par exemple, l'engagement de consacrer 10€ par an par habitant à la mobilité n'est pas rencontré."

Mais ce ne sont là que de premières passes d'armes, puisque la séance est double, et se prolonge ce mardi, avec un examen en détail, et un vote sans surprise, majorité contre oppositions, avec abstention de l'élu DéFI. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK