L'asbl Codeart introduit un recours en extrême urgence au Conseil d'Etat pour devenir une ONG

L'ONG  CODEART introduit un recours en extrême urgence au Conseil d'Etat pour devenir une ONG
L'ONG CODEART introduit un recours en extrême urgence au Conseil d'Etat pour devenir une ONG - © Tous droits réservés

Le conseil d'administration de CODEART, asbl active dans la coopération au développement depuis une trentaine d'années, a introduit le 10 avril dernier un recours en suspension en extrême urgence devant le Conseil d'Etat afin de contester la décision prise en date du 4 avril par le vice-Premier ministre Alexander De Croo (Open Vld), en charge de la Coopération au développement. Ce dernier refuse pour la deuxième fois en trois ans d'accorder le statut d'ONG à l'asbl plombimontoise, a annoncé vendredi Pierre De Dijcker, son administrateur. Ce recours sera examiné le 18 avril.

L'asbl conteste les arguments avancés par l'administration

Depuis 2016 et le premier refus formulé par M. De Croo, les activités de l'asbl CODEART, qui développe des outils et technologies permettant aux populations du Sud d'améliorer la productivité de leur travail, tournent au ralenti. Trois membres du personnel ont été licenciés et les deux derniers, dont Roger Loozen, son fondateur, ont reçu leur préavis fin janvier.

L'asbl conteste les arguments avancés par l'administration pour refuser cet agrément, précieux sésame qui permet de financer les différents projets au Congo, au Togo, au Benin et en Haïti.

Suite au premier recours introduit en 2016 qui avait dans un premier temps suspendu la décision ministérielle avant de l'annuler purement et simplement deux ans plus tard, une nouvelle évaluation a été réalisée selon une méthodologie plus appropriée mais une fois encore l'agrément a été refusé. L'asbl n'atteint pas le seuil de réussite modifié "et fixé aléatoirement et arbitrairement", avancent les administrateurs qui fondent leur recours sur d'autres motifs également.

Ces arguments seront examinés le 18 avril prochain par le Conseil d'Etat. Le statut d'ONG est primordial pour la survie de cette asbl qui risque d'être en cessation de paiement prochainement alors que la trésorerie sera négative dès juillet. Grâce à sa reconnaissance comme ONG, elle bénéficiait d'aides financières fédérales, régionales, de fondations suisses ainsi que d'autres asbl afin de mener à bien ses projets.

Codeart qui repose sur une trentaine de bénévoles, crée des machines et équipements agricoles simples qui sont produits dans les pays du Sud afin de récolter le manioc, l'huile de palme et la canne à sucre.

Trois autres asbl belges, sur la dizaine qui n'ont pas reçu l'agrément, ont également intenté un recours devant le Conseil d'Etat.

 

Des machines-outils pour Haïti (Régions Soir 05/10/1999)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK