L'observatoire de Cointe pourrait être partiellement classé, une demi bonne nouvelle ?

L'observatoire de Cointe partiellement classé, une demi-bonne nouvelle ?
2 images
L'observatoire de Cointe partiellement classé, une demi-bonne nouvelle ? - © Tous droits réservés

L’observatoire de Cointe, sur les hauteurs de Liège, est-il presque sauvé ? Comme le précisaient nos confrères de SudPresse, la ville doit se prononcer sur un projet d' arrêté de classement partiel de la Région Wallonne, plus précisément un arrêté d’ouverture de procédure. On n’en est donc pas encore au classement proprement dit. 

L’ex-ministre wallon du patrimoine, René Collin, n’a pas suivi la recommandation de son administration qui préconisait un classement complet du site. Les bâtiments anciens sont concernés mais pas le site dans son ensemble, ni la partie moderniste.

Et c'est sur ce classement partiel que le conseil communal doit se prononcer. La ville n'a pas de rôle de décision mais bien un poids moral. Son dilemme est le suivant : soit elle donne son accord sur le classement partiel proposé. En se disant :  "C'est toujours ça" ... Soit elle refuse et relance une procédure nouvelle. 
Pour combien de temps ? C'est bien ça le problème. La ville devrait donc dire oui, lundi au conseil communal. 

Une demi bonne nouvelle ? 

Ce classement partiel est une bonne nouvelle mais, pour François Schreuer, conseiller communal et représentant de l'asbl Urbagora, il faut nuancer : c’est une bonne nouvelle qu’une mesure de classement soit en passe d’aboutir pour la partie ancienne de l’observatoire. Néanmoins, cela laisse ouverte la question de l’avenir de la partie moderniste, qui est également de très grande valeur à nos yeux, mais aussi et surtout du parc sur lequel des velléités immobilières sont toujours bien présentes. Et donc il nous semble que, sans un engagement clair du gouvernement wallon à ne pas lotir ce parc, à ne pas autoriser des constructions sur ce parc et à maintenir le site dans son ensemble, il y a lieu toujours de s’inquiéter sur l’avenir de l’observatoire.

En 2017, l’asbl Urbagora avait initié une pétition pour sauver le site complètement délaissé ; 25.000 personnes l’avaient signée. Ce projet de classement, même partiel, c'est un succès : "On  sorti l'observatoire d'un certain oubli ou désintérêt, ou plutôt on a montré, insiste François Schreuer,  qu'il y avait un grand intérêt dans le public pour ce bâtiment. Aujourd'hui, il n'est effectivement plus possible, comme c'était encore le cas il y a deux ou trois ans, de le liquider sans égards pour le caractère du bâtiment et pour l'histoire dont il est emblématique".

 

Les suites de la procédure

Le conseil communal de Liège se penchera ce lundi sur cet arrêté d’ouverture de procédure et transmettra son avis à la Région Wallonne. La Région qui attend aussi l’avis de la Commission royale de monuments et sites. Ce sera alors à la nouvelle ministre du Patrimoine, Valérie De Bue, à prendre attitude quant au classement partiel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK