L'ISSeP cherche des volontaires pour tester des capteurs qui calculent le taux de pollution

temporary-20190322083623
temporary-20190322083623 - © Tous droits réservés

En raison du trafic, à quelle pollution êtes-vous exposé, en rue, mais aussi chez vous, à votre travail ou dans votre voiture? Pour le calculer de manière très précise, l'ISSeP, l'Institut Scientifique de Service Public, a décidé de lancer un appel à des volontaires. Dès le mois prochain,  300 personnes pourront participer à ce test grandeur nature, en provinces de Namur et de Liège. 

Ces "cobayes" volontaires porteront sur eux des mini-capteurs, pendant une semaine, 24 heures sur 24. L'objectif sera d'étudier l'exposition aux oxydes d'azote, à l'ozone ainsi qu'aux particules fines que l'on retrouve dans l'air ambiant. Des polluants qui sont  essentiellement émis par le trafic automobile, mais aussi par l'industrie et le monde agricole. Avec quels effets néfastes sur la santé ? Et bien des irritations respiratoires, des risques cardiovasculaires, surtout chez les plus jeunes et les personnes âgées.

Les volontaires peuvent s'inscrire via le site internet de l'ISSeP. C'est un appel aux bonnes volontés, car ce n'est pas rémunéré.

Pour compléter ce dispositifs, environ 500 capteurs, fixes ceux-là, seront  placés dès le mois de septembre sur les façades des administrations communes et autres bâtiment publics pour renifler l'air ambiant et traquer la pollution!  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
JT 13h
en direct

La Une

JT 13h