L'ISSeP cherche des volontaires pour mesurer la pollution liée au trafic

L'ISSeP cherche des volontaires pour mesurer la pollution liée au trafic
L'ISSeP cherche des volontaires pour mesurer la pollution liée au trafic - © RTBF

En raison du trafic, à quelle pollution êtes-vous exposé, en rue, mais aussi chez vous, à votre travail ou dans votre voiture? Pour le calculer de manière très précise, l'ISSeP, l'Institut Scientifique de Service Public, lance un nouveau projet, baptisé OIE. Pour le mener à bien, l'institut wallon expert en analyse de la qualité de l'air a décidé de lancer un appel à des volontaires. Fabian Lenarts, responsable du projet: "Les volontaires porteront deux instruments. D'une part, un aéthalomètre portable, c'est un analyseur de black carbone, un polluant qui est essentiellement issu du trafic mais également du chauffage résidentiel ou commercial. Et d'autre part, les volontaires porteront des capteurs low cost pour étudier les oxydes d'azote, l'ozone ainsi que les particules fines".

L'avantage ici, c'est que les analyseurs sont portables: "Les instruments actuels sont déjà à 100% fiables mais le problème, c'est qu'ils sont souvent situés à un endroit qui n'est pas nécessairement représentatif de l'ensemble du territoire wallon. C'est pour ça qu'au moyen d'analyseurs portables, on va pouvoir se déplacer n'importe où, et donc vraiment suivre un sujet, et donc connaître son exposition réelle à la pollution, non seulement à l'extérieur mais également à l'intérieur. Grosso modo, on passe 85% de notre temps à l'intérieur, donc cette composante est non négligeable quand on étudie l'exposition à la pollution".

A noter qu'il y a des conditions à remplir pour faire partie des volontaires: habiter les régions liégeoise ou namuroise et se déplacer beaucoup au cours d'une journée. C'est un appel aux bonnes volontés, car ce n'est pas rémunéré, et il faut idéalement porter cet appareillage ... 24 heures sur 24.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK