L'îlot Phoenix à Verviers : ça bouge

L'îlot Phoenix à Verviers : ça bouge
2 images
L'îlot Phoenix à Verviers : ça bouge - © &Sens

A Verviers, l'aménagement de l'îlot Phoenix est en bonne voie. Il s'agit de cette zone située à deux pas du centre ville, en face du palais de justice, ce que l'on appelle la Porte de Heusy. Les marchés publics pour attribuer la démolition des vieux immeubles viennent d'être publiés ce mercredi.  C'est un projet important pour la cité lainière, attendu depuis longtemps. 

C'est toute l'entrée sud de la ville qui va être redessinée. Les automobilistes connaissent la difficulté de circuler à cet endroit, à proximité du palais de justice. Il fut question un temps de construire des appartements, un projet écarté aujourd'hui au profit d'un nouvel aménagement de l'espace public. 

Un quartier plus aéré, pour 2020

Une place conviviale, végétalisée et en gradins sera aménagée. Et le carrefour sera complètement redessiné, pour améliorer la mobilité. L'objectif est aussi d'aérer le quartier, de valoriser le site de la porte de Heusy et de mieux mettre en valeur les bâtiments des alentours. On n'y est pas encore. Dans un premier temps, il va donc falloir démolir. Ce sera sans doute pour le début de l'été. 

Dans le détail, le haut de la rue de Mangombroux sera maintenu à sens unique. Il s'agit aussi, précise Nathan Quenon, architecte du projet pour le bureau &Sens, de placer la rue Courte du Pont en desserte locale et de faire de l'avenue Mullendorf l'axe prinicipal d'entrée de ville, en la passant en double sens. Le périmètre de l’îlot a été adapté afin d’aménager une  bande de circulation montante depuis la rue de Heusy vers l’avenue Engène Mullendorff, une percée est également pratiquée dans l’îlot afin de permettre l’accès à la chaussée de Heusy. Un espace parking prendra place au sud du site. L'espace nord, lui est entièrement dédié au piéton avec un jeu de paliers et de rampes; cela permet de gérer la déclivité du terrain et de proposer des espaces distincts. 

La nouvelle place devrait être achevée pour la fin 2020. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK