L'hôtel de la Couronne, en face des Guillemins, à vendre chambre par chambre

Plusieurs dizaines de candidats, ce samedi, à l'achat d'une chambre d'hôtel
Plusieurs dizaines de candidats, ce samedi, à l'achat d'une chambre d'hôtel - © Michel Gretry

Après d'autres, le Balmoral à Spa ou l'Ibis à Boncelles, l'hôtel de la Couronne est à vendre. Le propriétaire, l'homme d'affaires Laurent Minguet, s'explique: "J'ai acheté cet établissement voici dix ans. Il tourne très correctement, et il me rapporte autour 4,5% par an, mais ça ne m'amuse plus guère. Je suis un entrepreneur dans l'âme, je préfère prendre plus de risques et que ça me rapporte plus. Donc je vends la totalité des 77 chambres, je vais récolter une petite douzaine de millions que je vais investir, comme promoteur immobilier, dans d'autres projets."

Le rendement est garanti pendant dix ans, au taux de 4,5% (autour de 3,2% après impôts), non pas par la société de gestion de l'hôtel de la Couronne, mais par une société faîtière du groupe Minguet: "Ce n'est pas un placement exclusivement financier, sinon, il aurait fallu répondre aux obligations de publicité des autorités boursières, et c'est très lourd. Donc, dans cette opération, l'acquéreur dispose d'un avantage autre que financier, à savoir une ristourne tarifaire intéressante sur plusieurs nuitées. Mais il ne s'agit pas d'acheter une chambre pour un usage personnel."

L'opération, ce samedi, a attiré près de deux cents amateurs. Des curieux, sans doute, attirés par le côté atypique de la formule. Ou des candidats plus sérieux, soucieux de ne pas s'occuper des relations avec des locataires, mais à la recherche d'un rendement que les banques n'offrent plus guère.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK