L’Exode de Jacob (16ème siècle) en restauration publique à Liège

La différence entre avant et après le dévernissage est clairement visible
La différence entre avant et après le dévernissage est clairement visible - © RTBF - Olivier Thunus

Une vingtaine de personnes ont pu assister ce dimanche au Grand Curtius à Liège à un atelier ouvert de restauration d’un tableau ancien. L’Exode de Jacob, de Cornélis Buys, date du 16ème siècle. Sa restauration en est à l’étape de dévernissage. C’est ce qui a été montré au public.

Quatre grandes étapes de la restauration peuvent en fait être suivies par le public. Ce dimanche, c’était le tour du dévernissage et du nettoyage du tableau : « Pour l’instant, il n’y a pas encore vraiment eu de difficulté. Peut-être le traitement du support bois sera le plus compliqué. C’est gai pour nous de faire partager tout ce travail qui est en amont et qui est souvent caché car on n’en montre généralement que le résultat », explique Audrey Jeghers, restauratrice.

Restaurer un tel tableau demande environ 4 mois de travail à temps plein. Quant au public, il n’était pas nombreux, mais très intéressé : « Il y a énormément de technique, j’ai l’impression. Il y a plusieurs métiers je crois. C’est très complexe. D’ailleurs, c’est une formation que j’aimerais bien suivre s’il y a moyen », s’enthousiasme un participant. « On a vu vraiment la différence entre l’avant et l'après traitement de dévernissage. On a l’impression que c’est un gros travail. Pouvoir voir comment les gens font la restauration, c’est quelque chose qui est vraiment intéressant », ajoute un autre.

Prochaines étapes ouvertes au public : le traitement du support bois et du panneau, le 29 septembre, puis les retouches le 26 janvier.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK