L'enjeu des concerts test : des protocoles scientifiquement validés

Les résultats du concert test organisé à Spa le 7 mai dernier sont à présent connus : aucun des participants n’a contracté le coronavirus dans le cadre de l’événement. Ces résultats sont sans surprise puisque seules des personnes testées négatives y ont participé. Mais ces résultats ne sont pas sans intérêt, loin de là. Car comme l’explique Charles Gardier, l’organisateur de l’événement, tout l’enjeu était de lancer le principe des analyses scientifiques autour de ce type de rassemblement.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Pourquoi est-ce que ce principe est important ? C’est pour que ces analyses scientifiques permettent un moment donné, en cas de rebond, en cas de remontée dans les soins intensifs, d’avoir des protocoles validés scientifiquement, qui permettent de maintenir ouverts la Culture mais aussi l’Horeca, le Sport, et toute une série de secteurs. Que l’on arrête de les prendre comme variable d’ajustement, et que l’on ait la certitude, grâce à ces protocoles validés, d’avoir toujours une activité culturelle en l’occurrence ", précise-t-il.

De tels protocoles permettraient donc de maintenir ouverts ces secteurs moyennant le fait d’être vacciné ou d’être testé négativement à l’entrée d’un événement, par exemple. " Ce sont les scientifiques qui vont établir ces protocoles, qui vont être basés sur toute une série d’éléments dont ceux-là, mais il y en a d’autres. Ça peut être la qualité de l’aération, le travail par bulle, etc. Nous devons être prêts à avoir des protocoles que l’on peut mettre en œuvre pour maintenir ouverts ces différents secteurs comme la Culture ", ajoute encore Charles Gardier.

Sur le même sujet

Journal télévisé 08/05/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK