L'avenir du site HDB à Ensival commence à se préciser

Situé dans un coude de la Vesdre, le site HDB ne manque pas d'atouts
Situé dans un coude de la Vesdre, le site HDB ne manque pas d'atouts - © Tous droits réservés

Depuis la faillite de l'ancienne usine de machines à carder la laine, c'est l'agence de développement territorial SPI qui est devenue propriétaire de cette friche industrielle de quatre hectares et demi. Les ateliers ont été rasés, le sol a été dépollué. La reconversion vient d'entrer dans une nouvelle phase. 

Jusqu'ici, les autorités ont cherché un investisseur. Mais la stratégie s'oriente à présent vers une vente par lots, à plusieurs candidats propriétaires. C'est une étude démographique qui a apparemment dicté ce choix. Depuis le début de la décennie, l'indice de vieillissement des verviétois a spectaculairement augmenté. Cet indice, c'est le rapport entre les plus de soixante ans et les moins de vingt ans. Il n'arrête pas de grimper. En outre, plus de quatre habitants sur dix sont des isolés. D'où l'idée de consacrer le site HDB à un quartier conçu pour des personnes âgées qui cherchent non pas une séniorerie, plutôt un habitat adapté avec des services à proximité. Mais un quartier qui ne se limite pas à ce type de clientèle. La ville a un autre défi à relever: elle manque de jeunes ménages avec enfants. C'est pour associer ces divers publics que plusieurs promoteurs sont à présent souhaités. Et c'est cette semaine au marché international de professionnels de l'immobilier, au Mipim, que la Spi espère les dénicher. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK