L'automne est en avance à cause d'un trop beau printemps

Vous connaissez l'expression: il n'y a plus de saison ! Nous sommes toujours en été et c'est un temps d'automne qui nous accompagne ces dernières semaines. Les arbres sont déjà bien tristes. La nature paie aussi les fortes chaleurs du printemps.
3 images
Vous connaissez l'expression: il n'y a plus de saison ! Nous sommes toujours en été et c'est un temps d'automne qui nous accompagne ces dernières semaines. Les arbres sont déjà bien tristes. La nature paie aussi les fortes chaleurs du printemps. - © RTBF Marc Mélon

Vous connaissez l'expression: il n'y a plus de saison ! Nous sommes toujours en été et c'est un temps d'automne qui nous accompagne ces dernières semaines. Les arbres sont déjà bien tristes. La nature paie aussi les fortes chaleurs du printemps.

La réserve naturelle du Haut Geer

A Hollogne-sur-Geer, la réserve naturelle offre des paysages exceptionnels. Les semaines passent et le temps fait son œuvre. Les feuilles jaunissent. De jolies couleurs apparaissent. "On a eu un printemps relativement chaud et sec cette année. Les arbres ont débourré très tôt et donc finalement, ont accompli leur cycle de vie plus tôt. Les peupliers, ici, ont déjà perdu leurs feuilles", explique Thierry Ory, chargé de projet Natagora.

Les insectes deviennent rares

Le site est constitué de bassins qui étaient utilisés pour décanter les eaux de lavage des betteraves sucrières de la râperie locale. A la mi-septembre, les insectes deviennent rares. Thierry Ory explique: "On est entouré de plans d'eau, il y a donc généralement beaucoup de libellules et de demoiselles notamment qui sont présentes ici sur le site. Plus la saison avance, plus ces insectes deviennent rares".

Les oiseaux se regroupent ou s'en vont

200 espèces d'oiseaux ont été recensés sur le site. Des oiseaux qui s'adaptent aux saisons. "Les oiseaux granivores vont former des groupes, se rassembler pour essayer de trouver des graines. Par contre, les insectivores, eux, vont avoir tendance à migrer, aller dans le sud pour trouver leur nourriture spécifique", explique Thierry Ory.

Année précoce pour les agriculteurs

Autour de la réserve naturelle, il y a des champs et des centaines d'hectares. En ce moment, les agriculteurs récoltent leurs betteraves. Des agriculteurs qui ont connu une année précoce. "On a commencé les plantations de pommes de terre 15 jours plus tôt que d'habitude. En céréales, on a eu terminé pour le 1er août alors que d'habitude c'est la période où on démarre les récoltes. Au niveau betteraves, on est plus ou moins trois semaines en avance. On voit vraiment un changement, les saisons avancent d'année en année", explique Roger Bataille, agriculteur à Lens-Saint-Servais.

Les prairies en souffrance

Cette année, les caprices de la nature ont fait souffrir les prairies. "Les prairies ont été freinées et là, elles ne rattraperont jamais le retard. Une fois que la végétation a subi un certain stress, elle ne parviendra pas à rendre le potentiel qu'elle aurait pu avoir", explique Firmin Devillers, agriculteur à Ligney. 

En Hesbaye, comme ailleurs, le changement climatique est observé. Ceux et celles qui travaillent la terre doivent s'adapter.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir