L'architecte Charles Vandenhove est décédé

Charles Vandenhove, anobli par le Roi en 2004
Charles Vandenhove, anobli par le Roi en 2004 - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Charles Vandenhove est décédé. Il avait 91 ans.  Il fut l'un des plus grands architectes belges de ces dernières décennies. Parmi ses oeuvres les plus connues figure le Centre Hospitalier Universitaire de Liège. Sa notoriété dépassera nos frontières. Il construit entre autres,  le théâtre des Abbesses à Paris et  deux palais de Justice aux Pays-Bas. A Liège sur les hauteurs de la place Saint Lambert,  il rénove aussi lui-même un bâtiment du 16e siècle: l'hôtel Torrentius. c'est là qu'il installera fin des années 70 son bureau d'architecte. 

Son chef-d'oeuvre: l'hôpital universitaire du sart Tilman, "une machine à guérir idéale"

Tout jeune architecte, Charles Vandenhove admire déjà les grands maîtres de son époque qu'il rencontrera comme Auguste Perret, le Corbusier ou Gio Ponti. Une de ses premières commandes publiques dans les années 60, c'est la construction à Liège, du Centre Hospitalier Universitaire du Sart Tilman. Le principe: 5 tours en étoile reliées au centre par immense pyramide de verre.

L'homme est méticuleux, soucieux du détail et parfois sans compromis. Le chantier dure plus de 20 ans. Il ne l'achèvera pas lui-même mais le CHU reste son chef-d'oeuvre comme il l'exprime lui-même: "oui, c'est une oeuvre importante. Ne fut-ce que le plaisir qu'on a eu d'essayer de faire une machine à guérir idéale et aussi le fait d'avoir fait travailler des artistes est une réussite, je pense."

Collaborer avec des artistes et intégrer frontons et colonnes dans une architecture moderniste

C'est une de caractéristiques de l'oeuvre de Charles Vandenhove: il collabore sytématiquement avec des plasticiens pour  décorer ses bâtiments. Il possèdait d'ailleurs lui-même une riche collection d'art contemporain qu'il a confié à l'université... de Gand. Qualifié de post moderniste, il intègre régulièrement colonnes et frontons classiques dans son architecture. A Liège, il rénove une cour du coeur historique en Hors Chateau et à Bruxelles le théâtre Royal de La Monnaie. Mais à partir des années 80, il est surtout actif aux pays-Bas où il construit une vingtaine d'ensemble de logements. Parmi ses derniers chantiers, figure un refuge pour sans-abri ouvert à Liège.

Archives : Ce Soir 07/04/1988 (Sonuma-RTBF)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK