L'ancienne poêlerie liégeoise Deravet se transforme en garage Audi

Un garage de plus, sur le boulevard de l'automobile: cette fois, c'est pour Audi
Un garage de plus, sur le boulevard de l'automobile: cette fois, c'est pour Audi - © Michel Gretry

Le boulevard de l'automobile porte encore un peu mieux son nom: le vaste bâtiment Deravet, vide depuis de long mois, depuis la mise en liquidation, vient d'être racheté par une firme du tournaisis, qui dépend de la société PGA, filiale du constructeur Volkswagen, déjà propriétaire d'une douzaine de concessionnaires, sous diverses enseignes, en région liégeoise. Il s'agit cette fois d'installer des ateliers de mécanique et de carrosserie pour la marque Audi. Avec, sur deux niveaux, une vaste salle d'exposition pour véhicules neufs.

Evidemment, la transformation de l'ancienne entreprise de chauffagistes suppose des travaux d'une certaine importance: des filtres pour les solvants de peintures, des bacs pour séparer les eaux sales et les hydrocarbures, et puis surtout un ascenseur pour monter les voitures jusqu'au deuxième étage. La partie centrale de l'immeuble doit être démolie et reconstruite. La société PGA n'a pas précisé la hauteur de son investissement. Le chantier devrait démarrer en octobre. Il confirme la vocation automobile de cette artère de pénétration en ville. Ce qui n'est pas sans susciter quelque interrogation. L'administration communale prépare un projet pour transformer radicalement cet axe rapide à quatre bandes en une chaussée plus apaisée, ouverte à des déplacements doux. Certes, ce n'est pas pour demain, plutôt pour après-demain. Mais à l'autre bout de cette artère, à l'angle avec les Grosses Battes, le groupe Uhoda a acquis une parcelle, dans l'intention d'implanter une station de lavage et des logements. Des plans actuellement suspendus, dans l'attente de négociations avec le département de l'urbanisme.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK