L'ancienne écluse d'Ivoz-Ramet est de nouveau accessible, la nouvelle toujours en panne

L'ancienne écluse d'Ivoz-Ramet était tombée en panne en début de semaine. Conséquence: 60 à 70 péniches sont restées bloquées à quai sur plusieurs kilomètres. Les travaux de réparation se sont achevés dans la nuit de mercredi à jeudi. Il s'agissait de remplacer la porte défectueuse de l'écluse.

Inaugurée en avril 2015, en panne depuis un an

Il reste aujourd'hui à remettre en état la nouvelle écluse. Inaugurée il y a deux ans à peine, elle est en panne depuis un an. L'ouvrage devait permettre d'accroître le transport fluvial, mais pour le moment, on est loin du compte.

Il y a tout le temps des bouchons ici. Cela me fait perdre du temps et de l'argent

Elle était censée fluidifier le trafic sur la Meuse, la nouvelle écluse d'Ivoz-Ramet a été inaugurée en avril 2015. Elle permet de faire passer des bateaux jusqu'à 9000 tonnes. Seulement, moins d'un an après sa construction, elle tombe déjà en panne. Il s'agit d'un problème lié à la fixation des portes mais qui n'a toujours pas trouvé de solution un an plus tard. Pour ce batelier, comme beaucoup d'autres, cela engendre beaucoup de problèmes: "Cela fait presqu'un an qu'elle est à l'arrêt et qu'on est obligé de prendre la petite écluse et il y a tout le temps des bouchons ici. Cela me fait perdre du temps et de l'argent forcément".

Pourquoi rien n'a bougé en un an ?  

Entrepreneur, maître d'ouvrages, bureau d'études et sous-traitants se renvoient la responsabilité des défauts. Personne ne veut payer pour les réparations. "Les experts ne parviennent pas à se mettre d'accord entre les experts de l'administration, nos experts c'est-à-dire le bureau d'études ou les experts appelés à la rescousse par l'entrepreneur ou ses sous-traitants", dit Yvon Loyaerts, directeur général des voies hydrauliques.

Alors, quand l'autre écluse du site est fermée pour des réparations qui prennent plus de temps que prévu, c'est tout le trafic sur la Meuse qui est à l'arrêt. 70 bateaux ont ainsi été complètement bloqués pendant près de quatre jours. Et quand la navigation a enfin rouvert ce jeudi matin, il a fallu encore patienter de nombreuses heures car la capacité de l'ancienne écluse est limitée.

Personne ne sait dire encore aujourd'hui quand les travaux de remise en service de cette nouvelle écluse pourront enfin démarrer. La fin des embouteillages sur la Meuse n'est donc pas encore prévue rapidement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir