L'ancien président des liégeois de confession israélite est décédé

Jacques Lipszic, consul honoraire de l'Etat d'Israël
Jacques Lipszic, consul honoraire de l'Etat d'Israël - © Tous droits réservés

Jacques Lipszyc s'est éteint samedi, à l'âge de 94 ans. Pendant près d'un quart de siècle, il a présidé la "communauté israélite" de Liège, une communauté décimée par l'holocauste, et divisée entre les tentations de l'émigration vers la terre promise d'une part et d'autre part la volonté de cultiver son ancrage local. C'est la délicate synthèse entre ces options qu'il a tenté d'incarner, notamment dans les relations avec les autorités communales. 

Il avait vécu caché, pendant la seconde guerre mondiale, à Haccourt, avant que sa famille ne soit dénoncée. Il avait été exclu, parce que juif, de l'athénée Liège 1, et n'avait donc pas pu terminer ses études secondaires.  Avec un petit groupe d'autres élèves, dont la scolarité, pour les mêmes raisons, avait été brutalement interrompue par les directions du lycée Léonie de Waha et du lycée de Seraing, il avait alors organisé des cours privés dans un bureau du quartier d'Outremeuse.  A la libération, il avait obtenu un diplôme de dentisterie, et non de médecine comme il l'aurait souhaité, mais qui aurait nécessité de plus longues années sur les bancs de la faculté. 

Sioniste convaincu, Jacques Lipszyc a été consul honoraire de l'état hébreu

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK