Julien Losseau, manager de crise au Centre Spatial Liégeois

Au lendemain de la démission de la directrice général du CSL, le recteur a réuni le personnel, ce jeudi, pour annoncer la nomination d'un directeur de crise, pour une mission de trois mois. Il s'agit de Juilen Losseau, chargé de "booster" le centre.

C'est, apparemment, un spécialiste de la gestion de sociétés en difficulté, choisi pour sa disponibilité à très bref délai. Il dirige une firme de conseils, ManaConsult, qu'il a fondée voici une demi-douzaine d'années. Il a longtemps été aux commandes de Dimac, une entreprise carolorégienne spécialisée dans l'optique pour l'aéronautique, mise en liquidation après quelques déconvenues...

Un problème structurel....

Le problème du CSL, est son côté hybride: c'est un institut, qui dépend de l'université, mais également un fleuron de l'industrie spatiale en région wallonne. Il doit donc concilier des exigences scientifiques et des exigences commerciales. Une culture de chercheurs de haut niveau, et des impératifs de compétitivité. Le modèle est peut-être inadéquat....

La directrice générale démissionnaire, en tout cas, n'a pas réussi à convaincre ses équipes de la pertinence du projet de transformation profonde, engagée par le comité de gestion. Elle s'est heurtée à des résistances. La désignation d'un médiateur social a également été annoncée. Car l'ambiance de travail s'est fortement détériorée ces derniers mois. Des employés ont d'ailleurs, la semaine dernière, invité par courrier anonyme le nouveau ministre de l'économie Pierre-Yves Jeholet à intervenir. Pour pallier ce qu'ils nomment une passivité des autorités académiques.

Paradoxalement, le CSL performe, sur le plan technique, avec notamment Aladin, un instrument d'observation des vents actuellement testé avant de s'embarquer sur le satellite Aelus, ou encore avec la livraison récente d'un équipement pour le satellite Solar Orbiter, mais que, dans le même temps, il risque la remise en cause de ses certifications.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK