Juge Philippe Richard contre député Alain Mathot: match remis

Le problème, c'est que, pour décider de l'éventuel renvoi en correctionnel, il faut au préalable lever l'immunité parlementaire de l'un des inculpés, en l'occurrence Alain Mathot, le bourgmestre de Seraing. Le Procureur Général de Liège a annoncé, à la mi-mars, que la demande avait été envoyée. Mais, pour l'instant, la Chambre des Représentants n'a toujours pas pu se prononcer.... tout simplement parce qu'elle n'a toujours pas reçu le dossier dans les formes qu'elle a demandées, c'est-à-dire le dossier complet.

La Commissions des Poursuites n'a toujours pas programmé de réunion...

Dès lors, la Chambre du Conseil devrait se borner à enregistrer les demandes de compléments d'enquête qui ont été déposées par les avocats de l'un ou l'autre protagoniste de cette affaire Uvélia... et à constater qu'elle n'est pas en mesure de se décider. D'où, très vraisemblablement, une remise, sans qu'une échéance puisse, à ce stade, être fixée.

Michel Gretry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK