Journées du patrimoine: à la découverte des fossiles dans les rues de Liège

Journées du patrimoine: à la découverte des fossiles dans les rues de Liège
2 images
Journées du patrimoine: à la découverte des fossiles dans les rues de Liège - © RTBF

Les journées du patrimoine en Wallonie, c'était ce week-end. Une occasion de découvrir quelques secrets bien gardés, dans sa rue, son quartier ou sa commune. Le thème cette année, c'était la nature.

A Liège, le musée de la métallurgie proposait une balade urbaine pour découvrir les fossiles, figés à jamais dans les bâtiments de la ville. Une balade à laquelle nous avons participé.

"Dans le bâtiment derrière vous, il y a de la brique évidemment, mais il y a également de la pierre. Ce sont dans ces pierres-là que l'on va regarder les fossiles. Ici, ce sont des fossiles d'un organisme disparu qui s'appelle stromatopore. C'est un très très lointain cousin des éponges actuelles et qui formait des récifs" explique Julien Denayer, paléontologue à l'Université de Liège.

Un voyage dans le temps, il y a 350 millions d'années

Le guide nous invite à la découverte des fonds marins liégeois, un voyage dans le temps, il y a 350 millions d'années. Une époque où le bruit des vagues remplaçait celui du trafic automobile: "La Belgique se trouvait sur un continent qui était dans l'hémisphère sud, à peu près à hauteur de l'Australie aujourd'hui, dans des eaux chaudes, sous un climat tropical, donc l'endroit rêvé pour aller se baigner au milieu d'un lagon avec des jolis coraux".

Mais les fossiles liégeois sont discrets. Sur un mur, un appui de fenêtre, on passe devant tous les jours, sans les voir: "On ne fait pas attention aux petits trésors qui nous environnent", "ou alors on les confond avec des tâches de peinture, des chewing-gum, il y en a vraiment partout" témoignent deux participants à la balade.

Et avec un peu d'attention, un regard aiguisé, on peut même tomber nez à nez avec quelques bizarreries de la nature, comme un rostroconche, un étrange animal qui n'existe plus depuis très longtemps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK