Journée internationale des séniors : la doyenne liégeoise a 107 ans et demi !

Ce lundi 1er octobre, c’est la journée internationale des séniors. Souvent pour les cartes de fidélités et programmes de réduction, un sénior, c’est quelqu’un qui a plus de 60 ans. Mais il y a aussi ceux qui sont bien au-delà. En Province de Liège, la doyenne a 107 ans et 6 mois. Elle est née le 18 mars 1911.

Un brin de coquetterie

Marcelle Levaz nous accueille chez elle, à Remicourt, bien droite sur ses jambes. Ses 107 ans et demi, elle ne les fait pas du tout. On lui en donnerait bien quinze de moins et elle le sait bien. " On me le dit souvent ", confirme-t-elle dans un éclat de rire. " C’est plutôt flatteur ! ".

Des habits sobres, élégants, quelques bijoux. Pour cette ancienne modiste, centenaire ou pas, pas question de se laisser aller. Et cela passe aussi par le sport, qu’elle a longtemps pratiqué avec assiduité. " J’ai fait beaucoup de Yoga. De mes 67 à mes 101 ans " Une façon d’entretenir sa souplesse. " J’ai arrêté parce que je sentais que ça devenait un peu trop dur quand même ", concède-t-elle.

Du Yoga, jusqu'à 101 ans !

Autre passion : la danse, qu’elle avait pour habitude de pratiquer tous les dimanches avec son dernier compagnon. " J’ai eu deux maris et quatre compagnons ", raconte la bientôt super centenaire. L’amour, autre secret de la longévité ? " Bien-sûr ! Une vie à deux, c’est tout de même plus agréable… Quand on est bien accompagné évidemment ! ". 

 Vous l’aurez compris, Marcelle Levaz c’est une force de la nature, un caractère bien trempé. D’ailleurs, à l’heure du repas, c’est elle qui est derrière les fourneaux. " Il sera toujours temps de demander de l’aide quand je ne pourrais plus le faire moi-même ", annonce-t-elle, déterminée.  

Des repas " simples " et équilibrés, " beaucoup de fruits " et surtout " jamais de régime " ! Et parce que " ça ne peut pas faire de tort ", chaque repas de midi est accompagné d’un petit verre de vin, " du Bordeaux de préférence ". Un plaisir à consommer avec modération : " c’est vraiment un petit demi verre ", précise la centenaire.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK