Journée de l'alphabétisation: l'Asbl Lire et Ecrire dénonce l'exclusion des "oubliés du numérique"

Le formateur Pierre Degée ( Lire et Ecrire) et ses stagiaires.
Le formateur Pierre Degée ( Lire et Ecrire) et ses stagiaires. - © RTBF - Bénédicte Alié

Ce 8 septembre, c'est la Journée Internationale de l'Alphabétisation. L'occasion pour l'association "Lire et Écrire" de dénoncer l'exclusion de tous ceux qui n'ont pas accès aux nouvelles technologies. On les appelle "Les oubliés du numérique". Ils représentent 10% de la population, mais Lire et Écrire leur tend la main. Nous nous sommes rendus à l'association, lors d'une séance d'apprentissage.

La maîtrise des outils est super importante

Dans la classe, des hommes et des femmes originaires du Congo, d'Afganisthan, d'Irak ou encore de Syrie. Ils sont plusieurs à ne jamais avoir été scolarisés. En Belgique, depuis quelques années, ils apprennent le français comme Rangin, Syrienne: "Avant, j'étais à la maison avec mon fils. Ça fait deux ans que j'apprends le français parce qu'ici, tu es obligé".


►►► À lire aussi : L'"informaticien public": un outil qui vient en aide aux exclus du numérique


La maîtrise du français mais aussi des nouvelles technologies, deux clés essentielles pour s'insérer dans la société. Pierre Degée, formateur à Lire et Écrire Liège- Huy-Waremme: "La maîtrise des outils est super importante. Le fait d'avoir été isolé, en confinement, et puis post-confinement... de toute façon, dans une situation où on est beaucoup plus isolé les uns des autres, le numérique s'est posé en clé inévitable à utiliser. Je l'ai, ou je ne l'ai pas. Ici, à Lire et Écrire, on nous a demandé de poursuivre un certain niveau de formation à distance. Donc un certain nombre de stagiaires chez nous qui sont déjà équipés et qui sont à l'aise avec des applications comme Whatsapp ont pu bénéficier de cours à distance, et d'autres pas".

Chacun doit avoir accès à un outil numérique

Une des revendications de l'association, c'est d'ailleurs que chacun puisse avoir accès à un outil numérique: "Comment fait-on pour amener une grande majorité de la population à trouver sa place dans la société? C'est une question de fond qui est monumentale, et le numérique en fait totalement partie" explique Pierre Degée. "Si je reviens à la campagne Lire et Écrire à l'occasion du 8 septembre, une de nos revendications, c'est que chaque personne puisse avoir accès à un outil numérique, à du hardware. Pourquoi l'état ne pourrait-il pas financer, -parce qu'à un moment donné, il faut bien passer par là-, le fait que chaque personne dispose d'une tablette ou d'un ordinateur en accès libre, illimité et régulier, donc sans dépendre de... sachant que, si les personnes disposent de ce matériel, elles vont être beaucoup plus aussi dans une situation de pouvoir elles-mêmes prendre en charge leur parcours d'insertion au sens large du terme (pour les personnes ayant un emploi ou n'en ayant pas). Je dispose personnellement du matériel suffisant qui me permet d'avancer dans la vie".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK