"Je vais t'arracher la tête": six mois fermes pour avoir menacé l'instituteur de sa fille

Les faits se sont déroulés il y a un peu moins de trois ans, dans une école communale d'Ans. Après avoir contesté les mesures disciplinaires prises contre une de ses filles, ce père de famille de 40 ans a tenu des propos particulièrement menaçants à l'égard de l'enseignant.

"Je vais t’arracher la tête"

Des menaces très claires. A l'époque, ses enfants accumulent les mesures disciplinaires. Des sanctions que le père de famille n'accepte pas.

La dernière remarque adressée à sa fille de 8 ans lui met les nerfs en boule. Très énervé, il se rend à l'école Pierre Perret d'Ans. On est alors en mai 2015.  Il menace l'instituteur en lui disant :  "Viens dehors, je vais t'arracher la tête. Tu vas voir ce que tu vas prendre. Tu fais encore une remarque à ma fille et je te dévisse la tête". L'enseignant ne lui a pas fait la leçon, il a immédiatement porté plainte.

Une sanction particulièrement lourde

Par contre, le tribunal correctionnel de Liège lui a donné une fameuse leçon, en le condamnant à six mois de prison ferme. Une sanction particulièrement lourde. Mais qui s'explique.

Ce Liégeois a en effet aggravé son cas devant le tribunal. Il y a confirmé ses paroles. Il a dit qu'il ne les regrettait pas et a ajouté qu'il était prêt à recommencer. Pas vraiment le genre de discours qu'apprécie un juge...

En état de récidive

Ce qui a également pesé dans la balance de la justice, c'est que ce père de famille était déjà en état de récidive. Il avait déjà à son actif, ou plutôt à son passif, huit condamnations pour des faits de coups, de vols avec violence, de harcèlement téléphonique et de drogue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK