James : le nouveau résident pas comme les autres d'une maison de repos

James : le nouveau résident pas comme les autres d’une maison de repos
James : le nouveau résident pas comme les autres d’une maison de repos - © Tous droits réservés

James est un petit robot d’un mètre de haut, qui circule d’une chambre à l’autre pour maintenir le contact entre les résidents, leurs familles et le personnel du home.

L'isolement fait presque autant de dégâts que le virus

"C’est un petit robot sur roulette. Sa tête est un écran de la taille d’une grande tablette informatique. Certains communiquent avec parce qu’on peut lui faire dire certains mots, certaines phrases ou expressions. Il permet aussi d’avoir une interaction avec la famille et les résidents. C’est ça le but principal. C’est même capital parce que l’isolement fait presque autant de dégâts que le virus en lui-même. 50% des résidents luttent contre le covid et les 50 autres luttent contre l’isolement", explique Thomas Herpaix, directeur de la résidence Loriers, à Hannut.

Ce petit robot est prêté par une firme high-tech belge. Elle espère le vendre au terme de cette période de confinement, si James est adopté par les résidents de cette maison de repos, comme cela a déjà été le cas dans d’autres homes du pays.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK