Jalhay expose une cinquantaine d'objets exceptionnels datant de l'âge de bronze

des pointes de lance datant de l'âge de bronze
3 images
des pointes de lance datant de l'âge de bronze - © SCHALENBOURG GUIDO

Qui n'a jamais rêvé de trouver un trésor?

Pour Pascal Smeets, un habitant de Maaseik, le rêve est devenu réalité. A la recherche de petites pièces militaires de la seconde guerre mondiale dans nos Ardennes, il a mis à jour un véritable trésor archéologique datant de 800 ans avant notre ère.

Pascal Smeets est un "détectoriste" autrement dit il se munit d'un détecteur de métaux pour dénicher ces petits vestiges de guerre. Son terrain de jeux, c'est notamment les forêts de la bataille des Ardennes et c'est ainsi qu'un jour de 2011, son détecteur émet un signal près d'une grosse pierre dans les bois de Soy (Erezée) en Province de Luxembourg.  Il tire la pierre, dégage l'endroit et sort un premier fragment métallique...puis un deuxième, un troisième, une pointe de lance aussi. Il comprend très vite que ce ne sont pas des objets militaires.

Il vient de découvrir une cionquantaine d'anneaux, d'armes, de rasoirs, épingles et parures féminines de l'âge de bronze.

Un bronzier de 800 ans avant notre ère

Pascal Smeets fait appel à Luc Van Impe, archéologue de l'institut du patrimoine flamand qui confirme le caractère exceptionnel de ce lot. Ce bronzier daterait de 800 ans avant notre ère. Le passionné d'objets militaires sait qu'il ne peut pas garder cela chez lui : "j'ai tout de suite pensé que je ne pouvais pas garder cela pour moi, c'est un héritage de la Belgique, il faut que tout le monde puisse en profiter". Luc Van Impe lui explique alors que ces pièces rares ont été découvertes en Wallonie, il faut donc prévenir l'institut wallon du patrimoine. Finalement, après expertises et recherches, le bronzier a été restitué , fin 2016, à son propriétaire: la commune de Jalhay. En effet, Jalhay avait acheté ces hectares de foret luxembourgeoise fin des années cinquante.

Tous ces objets sont désormais exposés à la bibliothèque de Jalhay avant d'être présentés à l'office du tourisme de Sart. Dans quelques mois, ils intégreront les collections du musée Curtius à Liège

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK