Interconnexion électrique entre la Belgique et l'Allemagne: les travaux sont en cours

Interconnexion électrique entre la Belgique et l'Allemagne: les travaux sont en cours
4 images
Interconnexion électrique entre la Belgique et l'Allemagne: les travaux sont en cours - © RTBF - Benjamin Carlier

C'est un chantier important qui se déroule en ce moment entre la Belgique et l'Allemagne. Il s'agit de la réalisation d'une ligne électrique souterraine à très haute tension entre les deux pays. Un projet nommé Alegro, et mené par le groupe Elia, le gestionnaire du réseau d'électricité en Belgique.

Nous nous sommes rendus à Raeren, à la frontière allemande, où le chantier a déjà démarré depuis un petit peu plus d'un mois. Sur place, on installe des câbles, qui attendent d'être reliés au réseau électrique allemand. Ce sont eux qui permettront à notre pays d'acheter ou de vendre de l'électricité à nos voisins dans deux ans. Elsa Celens, responsable du projet Alegro: "Ce sont des câbles qui savent transiter 1.000 mégawatts. Ce ne sont pas des petits câbles, ce sont des câbles qui ont chacun la taille d'un DVD ou CD".

La capacité d'une centrale nucléaire

Car avec ses centrales au charbon et ses éoliennes, l'Allemagne produit aujourd'hui régulièrement trop d'électricité par rapport à ses besoins. Grâce à ces câbles, elle pourra dès lors facilement alimenter le réseau belge, ce qui devrait permettre à notre pays de voir les craintes de black out s'éloigner encore un peu plus. Markus Berger, directeur des infrastructures d'Elia: "On renforce en tout cas la sécurité et l'alimentation. Cette interconnexion nous permettra de faire transiter ou d'importer 1.000 mégawatts. Pour vous donner un ordre de grandeur, ça correspond à la capacité d'une centrale nucléaire".

Plus de 90 km de câbles

En tout, plus de 90 kilomètres de câbles vont ainsi être placés pour relier la station allemande de conversion à la station belge installée à Visé. Car cette connexion se fera en courant continu et les réseaux ont été développés en courant alternatif. Et pour minimiser les désagréments, tous les câbles sont souterrains. Julien Madani, responsable communication projets d'infrastructures d'Elia: "Le projet a été développé le long de l'ensemble des infrastructures autoroutières, ferroviaires, et également maritimes, et donc, on a, en traversant les 14 communes, un impact qui est beaucoup moins important. Et on ne traverse pas des zones urbanisées".

Quel impact sur les factures d'électricité?

Ce projet belgo-allemand coûtera tout de même 500 millions d'euros. Il devrait améliorer la sécurité énergétique de la Belgique et même peut-être faire diminuer le prix de nos factures d'électricité grâce à une énergie meilleure marché produite en Allemagne. Markus Berger: "A partir du moment où vous importez l'électricité moins chère d'Allemagne, vous allez avoir une plus grande convergence des prix entre la Belgique et l'Allemagne, convergence des prix qui devrait normalement être à l'avantage du consommateur belge".

Mais il faudra encore patienter pour espérer en profiter. La connexion entre les deux réseaux ne sera effective que pour la fin 2020.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK