Inscriptions dans le secondaire: une centaine d'élèves liégeois toujours dans l'incertitude

Dans l'ensemble de la province, le nombre d'élèves sur liste d'attente pour le secondaire, reste sensiblement comparable à celui de l'année dernière.
Dans l'ensemble de la province, le nombre d'élèves sur liste d'attente pour le secondaire, reste sensiblement comparable à celui de l'année dernière. - © Flickr - alamobasement

En province de Liège, une centaine d'élèves du secondaire n'ont pas la garantie de pouvoir s'inscrire en première année dans l'établissement de leur choix.

Une dizaine d'écoles possèdent encore une liste d'attente. Une liste qui sera définitivement arrêtée ce mardi soir. Et parmi les établissements, quatre sont particulièrement demandés.

Comme chaque année, il s'agit d'abord du Collège Saint-Bar à Liège avec ses 12 classes de première année. Pour diminuer la liste d'attente, la Communauté française peut imposer 25 élèves par classe, soit un de plus que la limite maximum. Mais malgré cela, il reste une quarantaine d'élèves inscrits en attente à Saint-Bar, un nombre comparable à l'année dernière. Pour la direction, outre le projet pédagogique, le fait que l'école soit celle située le plus près de la Place Saint-Lambert n'est sans doute pas étranger au succès de l'école. Avec notamment des élèves qui viennent de Rocourt, Ans et Saint-Nicolas.

Toujours à Liège, le Collège Saint-Servais affiche aussi une liste d'attente de 33 élèves. La demande est en hausse par rapport à 2016. Parmi les explications avancées, l'inauguration d'un nouveau bâtiment et d'une cour réservée à la première année du secondaire a peut-être participé à l'augmentation des inscriptions.

Deux autres écoles annoncent une liste d'attentes de plus de 20 élèves : l'Institut Sainte-Marie à Huy et Notre-Dame à Verviers.

Parmi les autres établissements saturés figure l'Institut de l'Abbaye de Flone, à Amay. Pourtant, l'école n'avait pas de liste d'attente l'année dernière. Cette augmentation des inscriptions pourrait dans ce cas être attribuée, selon la direction, à une urbanisation de la campagne dans le Condroz et la Hesbaye autour de Huy.

Plus globalement, dans l'ensemble de la province, le nombre d'élèves sur liste d'attente pour le secondaire, reste sensiblement comparable à celui de l'année dernière.

Reportage sur des élèves non encore inscrits à quelques jours de la rentrée:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK