Inondations: grosse opération de curage dans la vallée de la Vesdre

Une nouvelle grosse opération de nettoyage est en cours dans la vallée de la Vesdre. Six semaines après les inondations, il y a encore des déchets sur les berges et dans la rivière. Une société spécialisée et des militaires sont appelés en renfort. Nous avons assisté aux opérations.

Des terres à n'en plus finir

2 images
On évalue à 65 000 mètres cubes la quantité des atterrissements. © RTBF

On évalue à 65 000 mètres cubes la quantité des atterrissements. Depuis un mois, le Service Public de Wallonie les évacue et retire des rivières graviers, galets et rochers. Le but: rendre au cours d'eau un relief plus sûr. C'est le cas par exemple à Dolhain. Philippe Guillaume, chef du district de Liège à la Direction des cours d'eau non-navigables du SPW: "L'objectif, c'est de rétablir un écoulement optimal de manière à anticiper d'autres débordements à l'avenir, et de rendre la pleine capacité, la pleine largeur d'écoulement, à la rivière".

Une centaine de zones à curer

Ce genre d'opération n'est pas simple. Une centaine de zones sont à curer ou à nettoyer. Des zones bien souvent difficiles d'accès. Parfois, le camion doit rouler littéralement dans le lit de la rivière. Philippe Guillaume: "Ce chantier dans la Vesdre illustre toute la difficulté des travaux hydrauliques, des cours d'eau, et en particulier de curages ici, avec la nécessité de pouvoir s'octroyer des accès au lit mineur, avec des machines, ce qui, en milieu urbain, est particulièrement compliqué".

De l'amont vers l'aval

Ces opérations de curage ont commencé depuis Eupen en amont et redescendent la Vesdre petit à petit. Une méthode source de frustration pour certains habitants en aval, mais qui, pourtant, a un sens bien précis. Emmanuel Gennart, chargé de la coordination des équipes fédérales à la Direction des voies navigables du SPW: "Si on fait des nettoyages en aval, lors de futures crues, -on est quand même à l'approche de l'hiver-, on risque de récupérer dans les endroits qui ont déjà été nettoyés tous les déchets de l'amont. Donc c'est vraiment le but de nettoyer l'amont pour être débarrassé définitivement de ces déchets".

Et si ce curage a lieu, c'est grâce à la préparation de la zone au préalable. Cette tâche est conduite par l'armée, la protection civile, et les pompiers, qui travaillent main dans la main. Commandant Gaëtan Marchal, Détachement du génie de la zone Vesdre et Ourthe: "Depuis deux semaines, nous sommes occupés à faire un nettoyage systématique au niveau de la Vesdre. Ça consiste principalement à enlever tout ce qui est obstacles, bois, petits et gros déchets, conteneurs, carcasses de voitures, afin de permettre aussi plus tard à un meilleur écoulement des eaux, et l'intervention complémentaire après des opérations de curage".

Un curage indispensable, sachant que le fond des rivières est monté par endroits de plus d'un mètre et demi. Après évacuation, et à condition qu'elles ne soient pas polluées, ces terres seront valorisées pour consolider des berges endommagées ou servir à des travaux futurs.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK