Inondations : douze stations d’épuration hors service en province de Liège, les eaux usées retournent à l’état brut dans les rivières

"L’eau retourne à l’état brut dans les rivières, il ne faut pas se voiler la face : il y a une pollution depuis que nous sommes sinistrés." José Lemlyn, directeur d’exploitation à l’Association intercommunale pour le démergement et l’épuration des communes de la province de Liège (A.I.D.E.), alerte. Depuis les inondations de juillet dernier, douze stations d’épuration sont hors service en Province de Liège et des dizaines de kilomètres de collecteurs d’égout sont abîmés le long de la Vesdre. Dès lors, les eaux usées de Verviers se retrouvent telles quelles dans la rivière, idem le long de la Hoëgne et de l’Ourthe.

4 images
© RTBF/Arnaud Pilet

Au moins un an pour remettre toutes les stations d’épuration en état

Le rôle des stations d’épuration est de collecter les eaux usées pour les traiter, en retirer les crasses avant de les rejeter propres en vers la Meuse et la mer. Une mission que les stations des Grosses battes, Esneux, Embourg, Hamoir, La Brouck, Membach ou encore Wegnez et Goffontaine du côté de Pepinster ne remplissent plus depuis les inondations. La qualité de l’eau qui se déverse dans les cours d’eau est donc moins bonne, "mais de là à dire qu’on va faire mourir tous les poissons, je n’irais pas jusque-là", commente José Lemlyn.

4 images
© RTBF/Arnaud Pilet
© RTBF/Arnaud Pilet

Le travail est colossal, il faut tout refaire.

Selon Frédéric Navez, chef de service de l’A.I.D.E., il faudra au mois une année avant que l’ensemble des stations soient remises en état. "Les instruments de mesures, les pompes, les tableaux électriques, les transformateurs, les vannes, toute l’électromécanique étaient au rez-de-chaussée", situe-t-il. On imagine dans quel état les inondations les ont laissés. "Le travail est colossal, il faut tout refaire", et la pénurie de matériaux et de composants électriques ne facilite pas la tâche.

Les collecteurs d’égouts eux aussi endommagés, des opérations de nettoyage prévues

Mais les stations ne sont pas seules à avoir besoin d’une remise en état. Les collecteurs d’égouts ont eu aussi souffert. Des tubes et des chambres de visite sont cassés, emportés, abîmés ou encombrés par les détritus et les gravats. "Il faut aller vider ce qu’il y a dans les conduites et là on va peut-être se rendre compte qu’elles sont percées à plusieurs endroits. Il faudra faire des travaux d’étanchéité et de remplacement des conduites", appréhende le directeur de l’exploitation de l’A.I.D.E.


►►► À lire aussi : Commission parlementaire sur les inondations : "Le lundi 12 juillet à 0h00, on savait qu’il y aurait des inondations"


Une grande opération de nettoyage est prévue à Pepinster le dimanche 26 septembre. L’objectif est de dégager la station d’épuration de Wegnez et ses abords des détritus qui traînent. Au moins 500 personnes sont attendues pour enfiler des gants et remplir les sacs-poubelles, dont une partie viendra de Flandre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK