Inondations: Dison et Welkenraedt nettoient après le déluge

Inondations: Dison nettoie et déblaie ses rues avec l'aide de l'armée
6 images
Inondations: Dison nettoie et déblaie ses rues avec l'aide de l'armée - © Marc Mélon - RTBF

Ce lundi soir, neuf communes de la Province de Liège ont été touchées par les inondations.  A Dison, le centre a été totalement sous eaux, et à Welkenraedt, une promeneuse a perdu la vie.  Ce mardi matin, la commune de Dison demande officiellement l'aide de l'armée pour aider au déblaiement.  C'est l'opération grand nettoyage également à Welkenraedt.

L'école communale et le crematorium de Welkenraedt n'ont pas été épargnés par les eaux

L'école communale de Welkenraedt est fermée. Pourtant, il y a du monde dans la cour de récréation et dans les couloirs. Direction, professeurs et parents sont mobilisés pour sauver ce qui peut encore l'être. Dans la cave, tout est détruit. "Hier, c'était le chaos le plus total", dit David Moens, un parent d'élève, "l'eau est montée jusque tout en haut, toutes les caves étaient inondées. Le courant de l'eau a tout emporté. C'est un désastre, une grande perte pour l'école, il y avait beaucoup d'archives, des souvenirs d'enfants, des bricolages". Certains élèves, ceux dont les maisons n'ont pas été touchées, sont là aussi pour dégager les débris par le soupirail.

A noter que l'école communale restera encore fermée ce mercredi, en attendant que l'électricité y soit rétablie.

Derrière l'école, dans la rue de la Liberté, le cours d'eau le Ruyff n'a rien épargné. La veille, une voiture était même sous eau.

Le crématorium de Welkenraedt a été également touché. Les activités sont à l'arrêt et les équipes assurent mettre tout en oeuvre pour reprendre au plus vite.

Pompiers étaient encore au travail ce mardi matin à Dolhain pour le pompage d'un parking qui était toujours sous eau.

La commune de Dison a sollicité l'aide de la protection civile et de l'armée

La commune de Dison a sollicité l'aide de la protection civile et de l'armée pour déblayer les rues sinistrées par les inondations de ce lundi, a indiqué mardi le bourgmestre Yvan Ylieff.

Les rues les plus touchées sont entre autres la rue du Corbeau et celle de l'Industrie. "Des trottoirs et des voiries se sont soulevés et des pavés ont été emportés par les eaux", explique le maïeur, Yvan Ylieff, qui a sollicité l'aide de l'armée et de la protection civile.

Devant les habitations, les déchets liés aux inondations sont entassés sur les trottoirs. Les services communaux viendront les enlever plus tard dans la journée.

Nadir El Hajjaji est commerçant dans le centre de Dison. Il nettoie son commerce et cinq personnes sont venues l'aider à nettoyer. Il estime à 10.000 euros le montant des dégâts.

Les riverains, comme Martine Geissen, sauvée des eaux, sont aidés par les pompiers et les services communaux pour vider leurs caves des différents objets endommagés par les inondations. "Il est question d'au moins 200 caves", selon le bourgmestre.

"Nous allons mettre en ligne un formulaire que les citoyens touchés par les inondations pourront remplir. Ainsi nous aurons une idée plus précise de l'ampleur des dégâts", conclut M. Ylieff.

Retour en images (voir vidéo ci-dessous) sur une nuit catastrophique pour les habitants de Welkenraedt, Dison et Limbourg

Sur les images amateurs, prises ce lundi soir à Limbourg, on voit des pompiers sauver un motard surpris par la montée des eaux.  Mais toutes les victimes n'ont pas eu cette chance.  Au même moment, à Welkenraedt, sept marcheurs se réfugient sous un pont.  Ils sont littéralement happés par les eaux. Jean-Luc Nix (MR), bourgmestre de Welkenraedt explique: "Ils ont été surpris par un torrent qui les a balayés comme une feuille morte.  Six personnes ont pu s'agripper à gauche ou à droite à un arbre mais la septième victime s'est fait vraiment emportée jusqu'au bassin d'orages où malheureusement elle est décédée."  Les six marcheurs en hypothermie ont été hospitalisés mais ils ont pu rentrer chez eux.  Le violent orage aura donc tué une dame de 77 ans.

A quelques kilomètres du drame, à Bilstain, on ne reconnaît même plus le célèbre terrain de moto-cross.

A Dison, les rues sont devenues de dangereux torrents où une dame est emportée par la puissance des eaux, où une garde-robe et un container font du bateau.

A Welkenraedt, un des riverains filme la scène quelques minutes seulement après l'orage.  Une jardinerie a carrément les pieds dans l'eau.  L'orage s'est apparemment abattu en deux vagues, comme l'explique Jean-Luc Nix, bourgmestre de Welkenraedt: "L'eau s'est rétractée à un moment donné et puis est venue la crue du ruisseau, le Ruyff, qui a fait remonter les eaux d'une manière impressionnante puisque rue du Couvent et rue de la Liberté, l'eau a atteint presque les deux mètres."

Les habitants nous emmènent constater les dégâts, c'est la catastrophe.  Mais c'est aussi beaucoup de solidarité.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK