Incendie à la clinique de Waremme: le suspect voulait bouter le feu depuis un mois

Incendie à la clinique ND de Waremme: le suspect voulait bouter le feu depuis un mois
Incendie à la clinique ND de Waremme: le suspect voulait bouter le feu depuis un mois - © Tous droits réservés

Le pensionnaire de la clinique Notre-Dame de Waremme, qui a mis le feu à sa chambre le 15 mai, a été déféré mardi au parquet de Liège pour incendie volontaire. Il a avoué les faits et expliqué qu'il avait acheté il y a un mois du liquide inflammable pour mettre le feu à sa chambre.

Interpellé à la Gare de Waremme

Le 15 mai vers 18h00, le personnel du 3e étage de la clinique Notre-Dame de Waremme a constaté que le feu avait été bouté dans la salle de bain d'une des chambres. Le personnel soignant avait tenté de circonscrire l'incendie à l'aide d'un extincteur mais la fumée était trop intense.

Arrivés sur les lieux, les pompiers ont pu éteindre l'incendie qui est resté cantonné à la chambre de l'occupant. Ce dernier, âgé de 46 ans, avait pris la fuite. Il a été repéré à la Gare de Waremme, où il a été interpellé.

Une expertise psychologique

Entendu sur les faits, il a admis en être l'auteur et a ajouté qu'il avait acheté du liquide inflammable un mois plus tôt afin de provoquer un incendie. Il est cependant incapable d'expliquer les raisons de son acte.

Le quadragénaire avait été interné en défense sociale en octobre 2012 et son assistant de probation venait de lui signaler il y a quelques jours qu'il allait être libéré fin octobre 2017. Depuis cette annonce, le suspect s'était renfermé sur lui-même et semblait contrarié, a expliqué le personnel soignant.

Le parquet sollicitera une expertise psychologique du suspect.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir