Implanté en Chine, un entrepreneur liégeois fait acheminer des masques en Belgique

Spécialisé dans les meubles de jardin, un homme d'affaires liégeois importe désormais aussi des masques de protection contre le coronavirus.

Avec un associé, Alexandre Tellings, implanté en Chine, met à profit ses contacts sur place pour faire produire et acheminer en Belgique des centaines de milliers de masques chirurgicaux et FFP2 pour les hôpitaux et les cabinets médicaux.

Le Liégeois estime que, dans le contexte de cette pandémie, sa connaissance du marché chinois est un réel atout: "La majorité des sociétés chinoises sont déjà en full capacité de production. Le but d'avoir une équipe sur place est vraiment d'avoir des yeux et des oreilles et d'essayer d'avoir des délais de production et de faire ramener des masques dans un laps de temps le plus court possible. Je suis à plusieurs centaines de milliers de masques chirurgicaux et FFP2. J'ai des acheminements qui arrivent pratiquement tous les trois jours ou toutes les semaines pour le moment. Il y a un transport de 100.000 masques qui arrive ce soir. Beaucoup de pays maintenant essayent parfois de détourner la marchandise. Donc j'insiste vraiment pour que la marchandise transite de Chine directement à l'aéroport de Bierset".

Pour le Liégeois, cette filière privée n'entre absolument pas en concurrence avec les filières gouvernementales. "Il s'agit vraiment d'un combat collectif du privé et du public dans une urgence très importante" conclut-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK