Huy : une taxe sur les grands parkings gérés par des privés, dont celui de la gare

A Huy, les grands parkings gérés par des privés seront taxés à partir de janvier, qu’ils soient payants ou non.

Avec la sortie du nucléaire, la Ville va perdre les recettes engendrées par la centrale de Tihange, elle en cherche de nouvelles.

Pour les parkings gratuits, les trente premières places, les places PMR et celles du personnel sont exonérées. Il n’en est rien pour les parkings payants.

La taxe touchera notamment le parking de la gare, un parking payant de 400 places géré par B-Parking, une filiale de la SNCB. Elle devra payer 112 euros par emplacement et par an.

La SNCB a cherché à être exemptée. Elle a notamment fait valoir que le parking a été financé par des fonds publics, qu’elle n’en tire pas de profit, qu’elle pratique des tarifs réduits et très avantageux pour les navetteurs. Mais elle n’a pas pu trouver d’accord avec la Ville de Huy. Pour sa part, cette dernière explique qu’elle n’a rien inventé, comme le détaille le bourgmestre Eric Dosogne : "Ces taxes sur le stationnement font partie de la nomenclature des taxes régionales, du panel des taxes possibles pour les communes. Beaucoup d’autres communes l’imposent déjà, notamment Liège, Charleroi, La Louvière, Louvain-la-Neuve, …"

Le bourgmestre de Huy ajoute que s’il avait été géré par la SNCB, le parking aurait échappé à la taxe : "On a un parking qui n’est pas imposé, c’est le parking public de l’hôpital. Il est géré par une institution publique. Celui de la SNCB, s’il avait été directement géré par l’institution publique qu’est la SNCB, il n’aurait pas été imposé. Mais à partir du moment où la SNCB l’a donné en gestion à une société de droit privé, ils sont imposés au même titre que les autres."

Eric Dosogne ne craint-il pas un impact financier pour les navetteurs ? "Je ne pense pas. Les prix sont des prix communs en fonction de l’importance des gares. Donc la SNCB ne pourrait pas différencier son tarif sur Huy par rapport à d’autres gares."

Gianni Tabbone, le président de Navetteurs.be, relève lui aussi que : "Généralement, le prix des parkings gérés par B-Parking est semblablement le même en fonction du type de gare. Donc, à notre connaissance et jusqu’à présent, il n’y a pas eu de répercussions en cas d’imposition d’une taxe de la part de la commune sur le prix final de l’abonnement."

Gianni Tabbone précise cependant : "Si le prix du parking augmente encore, clairement ce n’est pas un bon signal vis-à-vis de personnes qui choisissent de prendre le train et de participer à diminuer la pollution. Donc pour nous, si cette taxe est appliquée, elle ne doit pas se répercuter sur l’usager du train."

De son côté, la SNCB réfléchit à un éventuel recours.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK